Plasticité : comment le cannabis agit sur la sociabilité ?

Août 7, 2020 par

La consommation régulière de cannabis est connue pour induire des problèmes comportementaux portant atteinte à la sociabilité. Comment le cannabis peut-il agir sur la sociabilité ? Pour répondre à cette question, des chercheurs européens se sont penchés sur le fonctionnement des réseaux cérébraux. Explications.

Flacon avec pipette

Cannabis et sociabilité

La consommation régulière de cannabis peut avoir des conséquences sur la santé physique et mentale, mais aussi sur la vie sociale par des changements comportementaux majeurs chez certains usagers :

  • Une réduction des interactions sociales ;
  • Un repli sur soi.

Pour décrypter les mécanismes cérébraux impliqués dans le lien entre sociabilité et cannabis, des chercheurs français et espagnols ont travaillé sur un modèle de souris. Leurs résultats ont récemment été publiés dans la revue scientifique Nature.

Des récepteurs cannabinoïdes au sein de certaines cellules cérébrales

Ces chercheurs sont des spécialistes reconnus des récepteurs cannabinoïdes depuis plus de 10 ans. Les récepteurs cannabinoïdes sont des sites spécifiques à la surface des cellules sur lesquels peuvent se fixer les dérivés du cannabis et des substances naturellement présentes dans le corps. En 2012, les chercheurs avaient démontré que ces récepteurs cannabinoïdes n’étaient pas seulement présents à la surface des cellules, mais aussi à l’intérieur des cellules, au niveau de la membrane des mitochondries (des petits organites intracellulaires).

Les chercheurs ont révélé la présence de ces récepteurs sur les membranes des mitochondries des astrocytes, des cellules cérébrales jouant un rôle essentiel dans la couverture des besoins énergétiques du cerveau. En exposant des souris au tétrahydrocannabinol (THC) (le principal cannabinoïde présent dans le cannabis), les chercheurs ont mis en évidence une activation persistante des récepteurs cannabinoïdes des mitochondries des astrocytes. Cette activation conduisait à des dysfonctionnements dans le métabolisme du glucose dans ces cellules cérébrales.

Un lien expliqué par une réduction des apports énergétiques des neurones

Ces dysfonctionnements aboutissaient à un moindre apport en énergie pour les neurones, avec un impact néfaste sur le comportement des souris. Les observations ont révélé une réduction des interactions sociales sur les 24 heures suivant l’exposition au THC. Ainsi, le cannabis influencerait la sociabilité en agissant sur le métabolisme du glucose et donc sur la fourniture d’énergie aux neurones.

 Ces résultats apportent de nouvelles connaissances sur les récepteurs cannabinoïdes et permettent d’entrevoir de nouvelles possibilités thérapeutiques face aux troubles comportementaux liés à la consommation de cannabis. Ces travaux présentent un intérêt majeur à l’heure du débat sur le cannabis thérapeutique. Ils pourraient permettre une meilleure prise en charge des patients autorisés à recourir à ce type de thérapie, pour en atténuer les effets secondaires.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Des cellules cérébrales en forme d’étoile éclairent le lien entre consommation de cannabis et sociabilité. INSERM. Consulté le 28 juillet 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.